Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Sphere

Les Naufragés de Figalaga

19 Septembre 2011 , Rédigé par La Sphere Publié dans #Le Telex-Spherique, l'actu ludique

Les-naufrages-de-Figalaga-Boite jeuQui a dit que la vie sur une île déserte était paradisiaque?

Dans Les Naufragés de Figalaga, nouveau jeu de Laurence et Philippe Gamelin, nous sommes un groupe de survivants, échoués sur une île aux allures de paradis suite au naufrage de notre bateau. Sur cette île perdue au milieu de l'océan, la vie n'y est peut-être pas si idéale qu'elle y parait, et nous allons devoir lutter pour survivre.

Pour cela, nous allons nous allier et tenter de construire le radeau qui nous permettra de quitter l'île avant l'arrivée de l'ouragan.

Il nous faudra donc choisir entre sauver notre peau, ou aider notre prochain.

Pour survivre, nous allons jouer avec des cartes Trouvailles, correspondant à ce que chacun des joueurs pourra trouver dans l'épave du bateau échoué. Des tuiles Météo, qui elles déterminent le niveau des précipitations ainsi que l'avancée de l'ouragan vers l'île. Des tuiles État, qui indiqueront l'état du naufragé, malade ou carrément mort. Des boules, qui vont nous permettre de déterminer aléatoirement notre chance à la pêche ou les risques encourus lors de la recherche du bois nécessaire à la confection de notre radeau. Et enfin, des jetons qui vont matérialiser notre radeau de fortune, et seul espoir de survie.

En début de partie, chaque survivant reçoit ses carte Trouvailles, et la tuile Ouragan est enlevée de la pioche de tuiles Météo, pour être replacée en dessous de cette pioche.

Chaque tour de jeu est composé de 5 phases. Après avoir déterminé l'ordre de jeu, le premier naufragé tire la première tuile Météo de la pioche et la place sur le plateau.

Viennent ensuite les actions des naufragés, ils pourront alors pêcher du poisson, recueillir de l'eau, ramasser du bois, ou enfin fouiller l'épave pour y trouver un objet.

À tout moment, les naufragés pourront jouer leurs cartes Trouvailles. Certaines, comme les "ressources", pourront bénéficier à l'ensemble de la communauté, ou seront jouées à titre individuel. Les cartes à effet permanent comme la hache, la gourde ou la plaque de tôle, elles, servent à chaque tour, et sont perdues en cas de décès du naufragé. Les cartes à effet unique comme l'anti-venin ou la poupée vaudou, vont, comme leur nom l'indique, permettre une action unique et spécifique, pour être défaussées après usage. Et enfin, certaines cartes comme la pelle à tarte en argent ou le ticket de loto gagnant, vont s'avérer tout à fait inutiles, du moins sur notre île.

Les-naufrages-de-Figalaga-plateau

Après avoir effectué leurs actions, les joueurs vont recevoir chacun une ration de nourriture et une d'eau, si les ressources de l'île le permettent. Car en effet, il n'y en aura pas pour tout le monde, et en cas de pénurie, des votes sont organisés pour déterminer qui, des naufragés, va être privé de nourriture. C'est donc la mort quasi assurée pour lui, sauf s'il possède dans ses cartes, celle qui lui assurera sa ration de survie.

Hormis la mort par manque d'eau ou de nourriture, les naufragés seront également victimes des morsures de serpent, ou des fruits de leur pêche avariée. Il placera alors devant lui une carte État, qui déterminera qu'il est malade.

À chaque fin de tour, après l'attribution des rations, il faudra que tout les naufragés puissent embarquer sur le radeau, et si le nombre de places disponibles est inférieur au nombre de joueurs, les sacrifiés seront encore désignés par vote.

Vous l'aurez compris, dans le Naufragés de Figalaga, c'est bien de lutte pour la survie dont il est question, et seuls les survivants qui arriveront à embarquer sur le radeau auront une chance d'en réchapper, et de gagner la partie.

Les-naufrages-de-Figalaga-Illus

Après "Petite fête entre amis" sorti à l'automne dernier, les époux Gamelin, passionnés de jeux, nous offrent leur deuxième jeu, qui réunit aussi bien petits et grands autour de partie animées. Comme l'explique Monsieur Philippe : "Le jeu est construit sur un mode collaboratif où les survivants doivent construire un radeau, se nourrir, trouver de l'eau. Il y a aussi des cartes pour faire intervenir la météo ou les dangers de la faune."

Les époux sont définitivement très doués, car c'est à Madame Laurence que nous devons le magnifique travail d'illustration, qui, tout comme les règles, séduira unanimement les joueurs, des petits aux plus grands.

Produits en petite série et fabriqués "à la maison", le couple a également choisit d'éditer eux-même leurs jeux par le biais de leur maison d'édition Phigalac. Leurs jeux sont disponibles sur leur site, et au magasin Le Temple du Jeu, pour ceux qui ont la chance d'habiter à Nantes.

Pour 3 à 12 joueurs, à partir de 8 ans.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article