Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Sphere

Die Paläste von Carrara

22 Octobre 2012 , Rédigé par La Sphere Publié dans #Le Telex-Spherique, l'actu ludique

Die Paläste von Carrara-Boite jeuLe plus grand salon international du jeu de société de Essen (en Allemagne) 2012 vient tout juste de fermer ses portes et déjà certains jeux bénéficient d'un bouche-à-oreille tonitruant.

En dehors des milliers de tables ouvertes aux joueurs pour tester les jeux sur les stands des différents exposants, le visiteur/chaland/joueur peut se faire une idée des jeux qui "buzzent" en se référant aux divers classements quotidiens qui ont lieu sur place.

En effet, entre le classement mis en place depuis plusieurs années par le magazine allemand Fairplay (système de votes des abonnés) et celui de BBG (Board Game Geek) et son système de vote en ligne ouvert à tous, quelques jeux arrivent à tirer leur épingle...du jeu. "Die Paläste von Carrara" en fait parti.

Lorsque l'on sait que ce ne sont pas moins que Wolfgang Kramer et Michael Kiesling qui sont derrière les mécaniques du jeu, on en salive d'avance. Imaginez un peu: l'auteur du mémorable "El Grande" s'acoquinant avec celui du non moins intemporel "Tikal"... à l'annonce de cette nouvelle, les amateurs de kubenbois en ont les neurones tout en ébullition!

De plus, c'est le renommé Franz Vohwinkel qui donne les coups de crayon pour les jolies illustrations.

Die-Palaste-von-Carrara-Illo.jpg

À l'édition, la maison Hans im Glück. Comme à ses habitudes, elle nous propose pléthore de matériel, qui plus est de qualité: Un grand plateau de jeu représentant la région de Carrara, une grande quantité de pions en bois (pions joueurs, couronnes, blasons, portes, calices, drapeaux...), de nombreux jetons, des tuiles, des cartes... et même un petit système de roue (un peu comme dans "Ora & Labora")!

D'après les dires de Moritz Brunnhofer, grand manitou chez Hans im Glück, l'éditeur n'a pas trop communiqué autour du jeu avant de l'avoir présenté à Essen. Une stratégie de communication qu'ils ont l'habitude d'utiliser, puisqu'ils ont opéré de la même manière avec le jeu "Hawaii" en 2011, et que cela s'est avéré concluant... C'est ce qu'on appelle "créer le buzz"!

"Die Paläste von Carrara" se passe au XVème siècle, époque des Médicis. Les joueurs vont tenter d'acheter le moins cher possible du marbre venant de cette célèbre région de l'Italie, Carrara.

Pour se faire, les joueurs ont à leur disposition lors de leur tour de jeu 3 actions possibles: Acheter des ressources, Construire des bâtiments et Recevoir de l'argent, des points de victoire, des objets.

Mais toute réduction de prix profitera également aux adversaires. Peut-être trouverez-vous davantage de bénéfices en investissant dans des bâtiments construits avec ce marbre ? Ou bien, il vous semblera plus judicieux de récupérer des matières premières coûteuses lorsque les plus grands batiments de la ville ne s'avèreront plus si lucratifs que ça..? 

Die Paläste von Carrara-Éclaté

Selon la diversité et la beauté des bâtiments érigés, les joueurs recevront plus ou moins d'argent qu'ils pourront utiliser pour acheter des marchandises ou pour recevoir des points de victoire. La partie s'arrete sous 2 conditions: Il ne reste plus aucun bâtiment à construire ou un joueur a rempli ses 3 conditions de victoire. On procède alors au comptage qui déterminera le grand vainqueur!

"Die Paläste von Carrara" comprend deux niveaux de jeu : débutant et avancé (avec sa propre extension). À ce propos, l'un des co-auteurs, Wolfgang Kramer, s'explique: "Pour comprendre le jeu, il est important que les joueurs jouent dans un premier temps avec la version débutante afin d'appréhender au mieux les mécanismes du jeu et comment elles s'imbriquent l'une dans l'autre. Ne pas suivre ce conseil pourrait engendrer déception et frustration du joueur tant l'extension est positionnée "hardcore gamer". À bon entendeur...

"Die Paläste von Carrara" n'est pour l'instant disponible que dans la langue de Goethe, mais quelque chose nous dit qu'il ne devrait pas tarder à trouver preneur pour la version française... chez Filosofia!

Pour 2 à 4 joueurs à partir de 10 ans.

À suivre!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article