Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Sphere

Du Grand Classique au plus Traditionnel...Part 10

9 Octobre 2010 , Rédigé par NanoVatkO Publié dans #jeux

Aujourd'hui, La Sphère vous propose de redécouvrir le jeu précurseur dans les jeux de questions, le Trivial Pursuit.

Après chaque jet de dé, vous devez répondre à une question dont le thème dépend de la couleur de la case sur laquelle vous êtes. En cas de bonne réponse, vous rejouez. Si vous êtes sur une case spéciale, vous récoltez une portion de "camembert". Une fois votre camembert rempli avec des portions de toutes les couleurs, rendez-vous au centre du plateau pour une ultime question.

Le jeu a été créé en 1979 par deux Québécois, Chris Haney et Scott Abbott, respectivement photographe et journaliste sportif. Il est d'abord édité au Québec sous le nom de Quelques arpents de pièges! Il a ensuite été commercialisé en France sous le nom Remue-méninges avant de connaître le succès sous son nouveau nom de Trivial Pursuit.

Trivial Pursuit a presque réinventé un genre de jeu : le jeu de question/réponse.

C'est un des plus grands succès commerciaux de l'histoire du jeu.

 

Le Trivial Pursuit :

 

Trivial Pursuit GenusLe saviez-vous?

- En 1998, David Hall, un plombier de l’Île-du-Cap-Breton, accuse les inventeurs du jeu de lui avoir volé l’idée.

La justice ne lui a pas donné raison.

Il semblerait que le plaignant ait décidé de renouveler son action en justice en 2006.

- Le Trivial est le troisième jeu de société le plus vendu au monde après le Monopoly et le Scrabble.
- Parmi les différentes légendes urbaines qui existent, il se dit que Chris et Scoot ont créé le jeu en 45 minutes autour d'une bière!

 

 

 

 

Auteur(s): Scott Abbott et Chris Haney

Illustrateur(s): nc

Distributeur: Parker/Hasbro

Année: 1984

Genre: Jeu de questions/Connaissances

Famille: Tout public

Joueurs: 2 à 36

Age: 14 à 99 ans

Durée: 60 minutes

Prix: A partir de 40 €

Disponibilité: link

Règles: link

 

;-)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article