Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Sphere

Gosu...Guerre de Gobelins!

1 Février 2011 , Rédigé par La Sphere Publié dans #jeux

Avec l’arrivée de la lune sanglante, le temps des Anciens toucha brutalement à sa fin ! L’ordre établi allait vaciller sur ses bases puis s’effronder avec fracas pour laisser place au chaos. Puis sur les ruines fumantes des champs de bataille s’établirait un ordre nouveau et impérial qui durerait presque pour toujours…jusqu’à la prochaine Lune Rouge.. ! (Moonster Games).

 

But du jeu : Chaque joueur incarne un seigneur de guerre qui va former son armée en recrutant des gobelins. A la fin de chaque ronde de jeu aura lieu une grande bataille. Le joueur avec l’armée la plus puissante gagnera 1 point de victoire. Le premier joueur qui obtient 3 points de victoire remporte la partie !

 

Dans Gosu, vous trouverez une bonne centaine de gobelins (de trois niveaux différents) répartis en 5 clans distincts (clin d’œil à Magic…) que vous allez recruter pour chercher à former la meilleure armée possible. Les joueurs pourront poser leurs gobelins sur la table en trois lignes distinctes (dans chacune d’elles, cinq guerriers max…) : La ligne des «troufions» (aussi appelés «chair à canon» !) de niveau 1 (dans Gosu, appelés les Bakutos), puis placé au dessus, la ligne des guerriers niveau 2 (les Héros), et enfin la ligne des «costauds» de niveau 3 (les Ozekis)! Cette construction «pyramidale» est une des grandes particularités du mécanisme de Gosu: Faire respecter la règle qui veut qu’il n’y ait pas plus de gobelins au niveau supérieur qu’il y en a au niveau inférieur (cela fonctionne aussi pour les clans !).

 

En début de partie, les cartes sont mélangées et placées faces cachées au milieu de la table (la pioche). Les joueurs choisissent une couleur, récupèrent les deux jetons «activation» correspondants, puis piochent 7 cartes. La partie commence !

Pendant une ronde de jeu, les joueurs joueront à tour de rôle. La ronde s’achève lorsque tous les joueurs ont passé. A son tour, un joueur aura plusieurs actions possibles : Soit poser une carte de sa main devant lui pour constituer une armée (en respectant les règles de «construction» !), soit muter un gobelin (certaines créatures deviendront alors plus puissantes !), soit utiliser ses jetons d’activation qui lui permettront de piocher des cartes ou d’activer le pouvoir d’un gobelin, ou enfin, de simplement passer son tour.

Lorsque tous les joueurs ont passé, arrive l’heure de la Grande Bataille où on additionne les valeurs militaires de toutes les cartes des joueurs (excepté celles emprisonnées) : Chaque armée totalise un certain nombre de points de valeur militaire: 2 pour le premier niveau, 3 puis 5. Il suffit de faire le total et de comparer pour connaître le vainqueur et le joueur qui possède l’armée la plus puissante gagne 1 point de victoire !

 

Avis :

 

Nul doute que Gosu va faire parti du top des jeux de cartes de La Sphere ! Intelligent mais fun, subtil mais « bourrin » (faut se taper dessus, tout de même.. !), original dans sa mécanique de construction pyramidale des armées de Gobelins, Gosu est une vraie découverte !

Les règles sont simples, le jeu rapidement assimilable, mais il reste long à maîtriser et possède une vraie courbe d’apprentissage bien équilibrée. En effet, le nombre de combinaisons possibles avec les 100 cartes du paquet de base est vraiment impressionnant.

Les premières parties de Gosu peuvent être un peu frustrantes car on a l'impression de subir les cartes, mais cette impression disparaît progressivement quand on voit les combos qu'il est possible de réaliser et les multiples rebondissements que cela pourra générer !

L’intérêt ne fait donc que croître et Gosu voit donc sa durée de vie monter en flèche !

Il existe aussi une part de chance avec le tirage aléatoire des cartes dans la pioche, mais la stratégie permet de pallier à cela.

Les cartes sont de très bonne facture et les illustrations sont vraiment renversantes. L’univers du jeu est addictif (pourquoi sommes-nous attirés par ces vilaines créatures que sont les gobelins.. ?)

Contrairement à son « double » Magic avec lequel on pourrait faire des rapprochements (les belles cartes, l’univers…), Gosu ne joue pas sur le côté « collectionnite aiguë » des cartes, où celui qui a le plus d’argent pour renouveler son deck aura forcement l’armée la plus puissante (même si une extension est prévue en mars 2011 !)

Le seul « bémol » que l’on pourrait trouver à Gosu serait la présence parfois de certaines longueurs lors des tours de jeu (par exemple, on a passé son tour et on attend 5 bonnes minutes sans rien faire que les autres joueurs aient fini le leur...)

 

Gosu est donc un jeu que La Sphere vous recommande « chaudement » pour passer un bon moment ludique entre amis avec du beau matériel entre les mains !

L’auteur, Kim Sato, et l’éditeur, Moonster Games, nous offrent avec ce jeu un réel moment de plaisir !

(Nous sommes impatients que Kamakor, l’extension à venir pour Gosu, voit le jour..!)

 

Gosu :

 

Gosu-Boite-jeu.JPG

Auteur(s): Kim Satô

Illustrateur(s): B.Benoit, R.Gaschet & I.Parovel

Editeur: Moonster Games

Distributeur: Asmodee

Année: 2010

Genre: Jeu de cartes/Pose/Stratégie

Famille: Tout public

Joueurs: 2 à 4

Age: 10 à 99 ans

Durée: 45 minutes

Prix: A partir de 20 €

Disponibilité: link

Règles: link

 

 

 

Gosu-Boite-et-contenu.JPG                                                            La boite et son contenu...

 

Gosu-Cartes.JPG

                           ...Et là, des exemples de gobelins et leurs pouvoirs spécifiques...

 

Gosu-Pions.JPG

                   ...Ici, les jetons d'activation, de points de victoire et le marqueur avantage!

 

Les + :

- Les illustrations sublimes !

- La qualité du matériel.

- La mécanique de jeu.

- Le système de combos !

- L’originalité de la construction des armées.

 

Les - :

- Parfois, quelques longueurs lors des tours de jeu.

 

Gozu-Note-jeu.jpg

 

Ici, vous pourrez voir une vidéo explicative sur la TricTrac TV!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article