Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Sphere

Il n'est jamais trop tard...

20 Mars 2011 , Rédigé par La Sphere Publié dans #One Day, One Mood, One Track

Né en 1959 à Bobo Dioulasso au Burkina Faso, de parents sénégalais, Cheikh Lô commence très jeune à jouer de la musique (notamment la batterie et la guitare) et à chanter.

Il rejoint l'Orchestre Volta Jazz, un groupe qui joue aussi bien de la pop cubaine et congolaise que de la musique traditionnelle.

Tout en jouant avec d'autres, il développe ses propres sons, décrits comme un mélange de mbalax et de reggae avec des influences sukus. En 1995, Youssou N'Dour lui propose de produire son premier album, "Ne La Thiass".

Adepte de la confrérie musulmane des Mourides (dont le mot d’ordre est : "Travaille comme si tu ne devais jamais mourir, et prie comme si tu devais mourir demain"), Cheikh Lô a le goût du travail acharné. Pour souligner son appartenance à cette confrérie très active au Sénégal, il en a adopté les signes de reconnaissance actuels : dreadlocks et habits colorés.

Dans "Jamm", son dernier album en date, Cheikh Lô est accompagné par le batteur métronome Tony Allen, ainsi que par le saxophoniste groove Pee Wee Ellis.
Le titre "Il n’est jamais trop tard", emprunté au répertoire du mythique Bembeya Jazz, est le morceau que nous vous proposons d'écouter. 

 

Cheikh Lô : "Il n'est jamais trop tard"

Album : Jamm (World Circuit/2010)

 

Cheikh Lo-Jamm

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article