Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Sphere

So Goes The Story

25 Juillet 2012 , Rédigé par La Sphere Publié dans #One Day, One Mood, One Track

Si il y a bien un génie de la guitare trop peu connu du public, c'est bien Eddie Hazel.

Et pourtant, la carrière de cet artiste du manche est impressionnante, tant par la quantité de ses multiples collaborations musicales que par la qualité de la musique proposée (Hazel a été cité sur de nombreuses listes désignant les meilleurs guitaristes de tous les temps).

Né à Brooklyn, New York, en 1950, Hazel est surtout réputé pour son poste de guitariste lead au côté de George Clinton dans le groupe Funkadelic. Son enfance, il l'a passé à l'église à jouer de la guitare et chanter. À 12 ans, il fait la rencontre de Billy "Bass" Nelson, puis celle du batteur Harvey McGee, et il décide de monter un groupe.

Mais tout bascule en 1967, lorsque George Clinton et son groupe The Parliament, alors à la recherche de musiciens d'accompagnement pour la tournée, recrutent Eddie et Billy Nelson. Les rencontres s'enchaînent rapidement, et le duo (+ le batteur Tiki Fulwood) va devenir la base de Funkadelic (à l'origine le groupe de secours de The Parliaments), proposant une musique beaucoup plus rock que la soul de Parliament.

En 1971 sort dans les bacs "Maggot Brain", sans conteste l'un des meilleurs albums du Funkadelic. Le morceau d'ouverture, "Maggot Brain", offre à la face du monde un solo de guitare d'une dizaine de minutes signé de main de maître par Eddie Hazel, solo qui fera de lui un guitariste mythique!

La légende veut que durant l'enregistrement, Clinton ait dit à Hazel de "jouer comme s'il venait d'apprendre que sa mère était morte et ensuite comme s'il avait appris qu'elle était en fait encore en vie"!

C'est en 1977 qu'Eddie se lance dans une carrière solo, avec le long format électrique "Game, Dames and Guitar Thangs".

Ce sera son unique album de son vivant, jusqu'à ce que la mort le fauche un soir de décembre 1992, mort due à une hémorragie interne suite à un problème de foie (oui, Eddie Hazel, comme beaucoup de ses compagnons de route, prenait de la drogue, beaucoup trop...)

Voici "So Goes The Story", morceau issu de cet album aux accents rocks "hendrixiens" mais au groove soul/funk "funkadelicieux"..! 

 

Eddie Hazel : "So Goes The Story"

Album : Game, Dames and Guitar Thangs (Warner/1977)

 

Eddie-Hazel-Game--Dames-and-Guitar-Thangs.jpg

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article