Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Sphere

Takenoko

19 Juillet 2012 , Rédigé par La Sphere Publié dans #jeux

 

« Il y a bien longtemps, l’empereur de Chine offrit à l’empereur du Japon un grand Panda, symbole de paix. Votre délicate mission est de prendre soin de l’animal en lui aménageant une bambouseraie. Vous allez cultiver des parcelles de terrain, les irriguer et y faire pousser du bambou. Mais attention à l’animal sacré et à son goût immodéré pour les tiges croquantes… ». (Matagot/Bombyx)


Takenoko-Boite jeuTakenoko

Auteur(s): Antoine Bauza 

Illustrateur(s): Nicolas Fructus, Yuio, Joël Picksel 

Éditeur: Matagot/Bombyx 

Distributeur: Asmodée 

Année: 2011 

Genre: Jeu de plateau

Famille: Tout public

Joueurs: 2 à 4 

Âge: 8 à 99 ans

Durée: 45 minutes

Prix: A partir de 30€

Disponibilité: link 

Règles: ici et ci dessous!

 

 

 

Thème :

- Asie/Panda/Jardinage

 

Mécanismes :

- Plateau modulaire

- Placement

- Objectifs secrets

 

 

Le contenu de la boîte : 

- 28 Parcelles hexagonales (qui formeront le plateau de jeu au fur et à mesure de la partie. On parle alors de Plateau Modulaire). 

- 36 sections de bambou vert, 30 de bambou jaune et 24 de bambou rose. 

- 20 bâtonnets bleus d’Irrigation.

- 9 jetons Aménagements.

- 46 cartes Objectifs (de 3 types différents) et la carte Empereur.

- 8 jetons Action Joueurs.

- 4 plateaux de jeu individuels.

- 1 dé Météo.

- 1 figurine de Panda et 1 de Jardinier.

- Le livret de règles

 

Takenoko-Contenu.jpg

 

 

But du jeu : 

Les joueurs vont endosser le costume de jardiniers et cultiver des parcelles de terrain, les irriguer et y faire pousser l’une des trois variétés de bambou. En fin de partie, le joueur qui a le plus de points de victoire grâce à ses cartes objectif et ses bonus est déclaré grand vainqueur !

 

Mise en place : 

Placez la tuile Étang au centre de la table de jeu et placez-y les figurines du Panda et du Jardinier. Mélangez les tuiles Parcelles, formez une pioche face cachée et placez-la sur un côté. Posez les bâtonnets Irrigations et les pions Aménagements à côté de cette pioche. Mettez de côté la carte Empereur puis mélangez les cartes Objectifs par catégorie pour former trois pioches distinctes (Parcelle, Jardinier, Panda). Chaque joueur reçoit son plateau de jeu, les deux jetons Action et une carte de chaque catégorie Objectifs distribuée aléatoirement (et à conserver secrètes !).

Le joueur le plus grand autour de la table commence la partie !

 

Takenoko-Pions.jpg               Une fiche individuelle, un jeton Action joueur, et quelques jetons Aménagements...

 

Tour de jeu :

À son tour, le joueur doit effectuer les deux actions suivantes, dans cet ordre :

- 1. Lancer le dé Météo et en appliquer son effet (excepté au 1er tour) : Le Soleil permet de bénéficier d’une action supplémentaire, la Pluie d’ajouter une section de bambou sur une parcelle irriguée de son choix, le Vent d’effectuer deux actions identiques, l’Orage de déplacer le Panda sur une parcelle de son choix pour qu’il mange une section de bambou, le Nuage de récupérer un pion Aménagement de son choix (l’Enclos, qui protège le bambou/l’Engrais, qui augmente la croissance du bambou/le Bassin, qui irrigue la parcelle) et le Point d’interrogation de choisir quelle condition météo l’on souhaite appliquer.

- 2. Effectuer ses actions et remplir ses objectifs : Le joueur dispose de 2 actions (différentes) parmi 5 possibles qu’il effectue dans l’ordre de son choix :

- Les Parcelles : Le joueur pioche 3 parcelles, en choisit une, et replace les 2 autres sous la pioche. Pour poser la parcelle, il faut respecter deux règles : La parcelle est adjacente à l’Étang, et/ou la parcelle est adjacente à au moins 2 parcelles en jeu.

- L’Irrigation : Le joueur récupère un bâton Irrigation (qu’il peut jouer immédiatement ou conserver dans sa réserve). Les irrigations sont placées à la frontière de 2 parcelles. Une parcelle est irriguée si elle est adjacente à l’étang, si au moins une des 6 arêtes accueille un bâton irrigation, ou si elle possède l’aménagement Bassin. Lors de la 1ère irrigation d’une parcelle, on place une section de bambou à sa couleur.

- Le Jardinier : Le joueur déplace le jardinier en ligne droite, du nombre de parcelles de son choix, et dans la direction qu’il souhaite. Il fait pousser une ­ sur la parcelle où il termine son déplacement ainsi que sur toutes les parcelles directement adjacentes et irriguées de la même couleur (un bambou complet ne peut pas être composé de plus de 4 sections de bambou maximum).

- Le Panda : Le joueur déplace le panda en ligne droite, du nombre de parcelles de son choix, et dans la direction qu’il souhaite. Le panda mange une section de bambou sur la parcelle où il termine son mouvement. Le joueur conserve les sections « mangées » sur son plateau individuel et pourra les utiliser pour remplir des objectifs Panda.

- Les cartes Objectifs : Le joueur pioche une carte objectif de la catégorie de son choix et l’ajoute à sa main (5 cartes maximum dans sa main).

 

Takenoko-Cartes.jpg

                                      Quelques exemples d'objectifs dans les 3 catégories...


Les Objectifs : Remplir les objectifs ne compte pas comme une action. Lors de son tour, le joueur peut à tout moment valider un, ou plusieurs, objectifs si les conditions représentées sur la carte sont remplies. Il les pose alors devant lui, face visible.

Il existe 3 sortes d’objectifs :

- Les Objectifs Parcelles : Ils représentent 3 ou 4 parcelles adjacentes. Pour remplir l’objectif, la configuration représentée sur la carte doit être présente dans la bambouseraie et les parcelles concernées doivent être irriguées !

- Les Objectifs Jardinier : Pour remplir l’objectif, la configuration représentée sur la carte doit être présente dans la bambouseraie.

- Les Objectifs Panda : Pour remplir cet objectif, le joueur doit avoir les sections correspondantes de la carte sur son plateau individuel. On les défausse alors dans la réserve.

La condition de fin de partie dépend du nombre de joueur :

- Partie à 2 joueurs : Quand un joueur valide son 9ème objectif, c’est le dernier tour.

- Partie à 3 joueurs : Quand un joueur valide son 8ème objectif, c’est le dernier tour.

- Partie à 4 joueurs : Quand un joueur valide son 7ème objectif, c’est le dernier tour.

Le joueur qui a déclenché le dernier tour récupère la carte Empereur (d’une valeur de 2 points de victoire). Les autres joueurs disposent de leur dernier tour pour essayer de valider des objectifs.

Chaque joueur calcule le total des points indiqués sur ses cartes objectifs validées et celui qui en a le plus est déclaré grand vainqueur !

 

Avis : 

La première chose qui frappe à l’ouverture de la boite de « Takenoko », c’est la beauté du matériel. Bien pensé, le thermoformage de la boite est idéal pour faciliter le rangement des éléments du jeu, ces derniers étant d’ailleurs de grande qualité : Les tuiles hexagonales Parcelles qui vont constituer petit à petit le plateau de jeu sont épaisses et joliment illustrées, tout comme les petites cartes toilées qui bénéficient d’un remarquable travail de la part des talentueux Nicolas Fructus, Yuio et Joël Picksel. Le dé Météo est en bois, tout comme les bâtons bleus Irrigation et les pions joueurs, et les symboles représentés sur ses faces sont de jolis icônes. Les morceaux de bambous pré-peints et encastrables (en bois eux aussi) prennent toute leur saveur lorsqu’un bambou atteint des sommets de 4 morceaux sur une belle parcelle irriguée, offrant ainsi aux pupilles émerveillées des joueurs des fins de parties particulièrement « hautes » en couleurs! Enfin, les figurines du jardinier et du panda raviront les enfants (ou les adu-lescents) ! Cette qualité de l’ensemble du matériel facilite grandement l’immersion dans le monde Impérial du panda et de ses jardiniers !

C’est la connexion Bombyx/Matagot, et des années d’expériences dans l’édition du jeu de société, qui a permis d’offrir aux joueurs ce régal pour les yeux. Coloré, bigarré, magnifiquement illustré, les superlatifs ne manquent pas pour qualifier ce travail éditorial proche de l’excellence ! Mais la « robe » de « Takenoko » ne doit pas masquer une éventuelle faille au niveau de la mécanique du jeu en lui-même. Pour éviter ce genre de désillusion, le célèbre auteur « sur récompensé mais il le mérite » Antoine Bauza (pour son œuvre « 7 Wonders ») est aux commandes des mécaniques du jeu.

Et une fois encore, le résultat est à la hauteur. Niveau mécaniques, nous sommes dans un jeu d’objectifs secrets avec un plateau modulaire qui se construit au fur et à mesure de l’avancée de la partie, le tout saupoudré d’une pincée de hasard. La règle du jeu est claire et limpide, parfaitement écrite et illustrée, permettant ainsi au plus grand nombre de s’amuser (Il est à noter qu’une BD sert d’introduction au jeu. Encore un petit « + » !). Le thème Asie/Panda/Jardinage est un joli combo gagnant, attachant et fun. « Takenoko » est en fait un véritable jeu familial, et c’est peut-être pour cette raison qu’il a remporté en cette année 2012 le prix de l’As d’or/Jeu de l’année au dernier festival international de Cannes !

Même si « Takenoko » s’adresse à un public familial, voire occasionnel, ce jeu malin ne manquera pas d’attirer l’attention des exigeants « gros joueurs » ! Certes, « Takenoko » n’est pas « Ora & Labora », et c’est bien mieux ainsi, mais il sait se montrer stratégique et même un brin taquin ! En effet, des choix tactiques peuvent faire leur apparition au moment du choix des actions, du placement des tuiles parcelles ou des bâtons d’irrigation, mais aussi lors du déplacement du panda ou du jardinier. Il vous faudra alors faire preuve d’un peu d’opportunisme, essayer de deviner les objectifs des autres joueurs afin de mieux les bloquer, et prendre les bonnes décisions pour éviter d’avantager vos adversaires.

Dynamiques et rapides (le lancer dé Météo + 2 actions par tour de jeu, ni plus ni moins), les parties s'enchaînent sans bouder son plaisir.

Au rayon des « moins bien », « Takenoko ne souffre que de petits défauts mineurs qui ne dénaturent pas le moindre du monde le bon déroulement des parties. D’abord, le hasard est bien présent. Avec le tirage des cartes Objectifs, celui des Parcelles, et le lancer de dé Météo, il va falloir optimiser ses choix avec un tirage parfois aléatoire. Mais finalement, cette part de hasard rajoute un peu de piment au cours des parties, sachant qu’un tirage pourra avantager un de vos adversaires. Ce côté « chaotique » apportera son lot de surprises (on ne contrôle jamais véritablement la construction de la bambouseraie) !

Les plus exigeants d’entre vous pourront également regretter un certain manque d’interaction entre les joueurs, sachant qu’à son tour, chaque joueur se concentrera sur son jeu pour optimiser au mieux ses actions. Cela peut également engendrer des moments d’attente un brin longs lorsqu’on attend son tour de jeu…

Mais une fois passés ces petits désagréments, « Takenoko » est une véritable réussite ludique, conviviale et familiale. Son magnifique matériel, son thème accrocheur, sa mécanique bien huilée, simple et efficace, et cette petite dose de hasard chaotique, sont autant de qualités qui font le charme de ce jeu signé Antoine Bauza, qui mérite bien tout le « mal » que l’on dit de lui en cette année 2012!;-)

Une nouvelle référence de la ludothèque sphérique.. !

 

Takenoko-CloseUp.jpg 

Les + : 

- Matériel et illustrations magnifiques !

- Familial.

- Thème accrocheur.

- Simple mais stratégique.

 

Les - :

- Le hasard dû au tirage des cartes, des tuiles, et du dé.

- Les plus pointilleux regretteront le manque d’interactivité.

 

Takenoko-Note-jeu.jpg

 

Takenoko-PostIt.jpg


Ici, une aide de jeu personnalisée par La Sphere!;-)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article