Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Sphere

The Fatal Impact

20 Septembre 2012 , Rédigé par La Sphere Publié dans #One Day, One Mood, One Track

1998 est une année noire pour la tribu de fans du groupe mythique Dead Can Dance.

En effet, suite à des divergences de vues sur la manière de conduire le projet DCD, le duo légendaire constitué du baryton Brendan Perry (né le 30 juin 1959 à Londres, Royaume-Uni) et de la contralto Lisa Gerrard (née le 12 avril 1961 à Melbourne, Australie) se sépare...

Formé en 1981 à Melbourne, en Australie, mais anglais d’origine, Dead Can Dance est un monument de la musique pop du XXème siècle au statut reconnu unanimement. Ce groupe a su développé son propre univers, évoluant de la cold wave originelle vers des musiques d'inspiration liturgiques et médiévales aux sonorités incantatoires voire magiques, puis à des emprunts de plus en plus fréquents aux musiques traditionnelles nord-africaines, sud-américaines ou asiatiques.

Alors que dans les années 80 le punk n’en finit plus de faire des vagues et de faire passer son énergie dans des contre-courants de plus en plus nombreux, Dead Can Dance distille une musique froide et épurée proche du post-punk et de la scène gothique, mais n’en conservant que le côté tribal.

C'est ce qui définit le mieux le style heavenly voice qu'a créé le duo emblématique: Un mélange "épicé" de new wave et d'ethno-gothique où se confrontent musiques du monde et de l’histoire (médiéval et religieux, baroque, et orientale sur la dernière partie de la carrière du groupe) et où la voix extraordinairement fantomatique de Lisa Gerrard prend tout son sens (elle invente un style de chant, le Yangqin).

Avec des groupes comme Bauhaus, Cocteau Twins ou les Pixies, Dead Can Dance a été lui aussi l'un des piliers du label discographique indépendant britannique 4AD. C'est d'ailleurs avec cette écurie que le duo signe sa première galette, "Dead Can Dance", sortie en 1984.

Brendan Perry n'a jamais été satisfait de cet enregistrement, au point qu'aucun morceau de cet album n'est jamais paru sur aucune compilation du groupe. Pourtant, l'album contient le titre instrumental "The Fatal Impact", un véritable bijou qui avait été publié sur une cassette en supplément du magazine Fast Forward, en 1981. Et en dépit des réticences de Brendan, c'est notre sélection du jour..!

 

Dead Can Dance : "The Fatal Impact"

Album : Dead Can Dance (4AD/1984)

 

Dead-Can-Dance-Dead-Can-Dance.png

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article