Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Sphere

Tipoucet

24 Janvier 2012 , Rédigé par La Sphere Publié dans #Le Telex-Spherique, l'actu ludique

Tipoucet-Boite-jeu.jpgFidèle au conte de Charles Perrault, Tipoucet nous emmène en plein coeur de la tanière de l'ogre dont nous allons devoir sauver notre fratrie.

Ce deuxième jeu de l'auteur français William Aubert nous fera revivre les épopées du Petit Poucet qui devra se libérer des griffes de l'ogre, ramener ses frères dans le réconfort de la chaumière, tout en attrapant au passage le trésor de l'ogre.

Chacun leur tour, les joeurs auront la possibilité d'effectuer deux actions grâce au lancé de dés.

Ils pourront soit avancer du nombre de case indiqué par le dé, soit poser une miette sur un emplacement raccourci de leur choix, soit enlever tout les pions miette ou encore avancer l'ogre vers les bottes de 7 lieues.

Ces bottes ne doivent pas être enfilées par l'ogre qui pourrait alors attraper tout les enfants égarés et les fourrer dans son garde-manger.

Tipoucet-Contenu.jpg

Dans ce joli jeu coopératif, nous pourrons chacun retourner au bercail pour être sauvés, mais ne pourrons plus en sortir pour aider nos frères pris au piège par l'ogre.

C'est seulement lorsque les 7 enfants sont à l'abri dans la chaumière que la partie est gagnée. L'ogre remporte la partie s'il a réussi à garder des enfants dans son garde-manger, et qu'aucun autre enfant ne reste sur le plateau pour les sauver.

Le graphisme et le visuel de William Aubert sont charmants, et tout à fait fidèle à l'ambiance du conte qui a bercé nos enfances.

Tipoucet est une création originale de la toute jeune maison Française Vermicelle, créée il y a 3 ans par William Aubert lui-même. Basée dans les vosges, elle a fait des jeux de société en bois sa spécialité. Sa sémarche éco-engagée va de la conception, à l'édition en passant par la réalisation de ces jeux qui s'adressent avant tout aux plus jeunes.

Pour 2 à 4 joueurs, à partir de 5 ans.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article